Navigation – Plan du site
Varia

Accélérations, rétrospections, anticipations : le temps en jeu dans les revues d’artistes

Immobility and fragmentation, presence and memory : suspended times of the Factory
Marie Boivent
p. 128-146

Résumés

En refusant toute forme d’action Andy Warhol accueille et matérialise la présence envahissante du plan, que celui-ci soit un homme qui dort ou un gratte-ciel. Le temps est ainsi l’unique sujet des films de la Factory, et leur absence de montage nous plonge au cœur de l’écoulement lui-même. Là où Andy Warhol travaille les images de façon totalement immobile et comme hors du temps, Jonas Mekas travaille à l’inverse sur la prolifération incessante des évènements et des temporalités.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Un pari sur le temps
Arythm-éthique
La ponctualité comme projet
Entorses chronologiques : antidater, dé-compter…
Mettre à jour le passé, corriger le futur
Un futur « antérieur » ?
Des revues qui changent le cours du temps

Aperçu du début du texte

Le premier numéro de la revue L’Humidité, paru en décembre1970 sur l’initiative de Jean-François Bory, s’ouvre sur un texte qui propose une intéressante règle d’équivalence : si l’on peut apprécier la longueur occupée dans une bibliothèque par les livraisons d’une revue en centimètres ou mètres, il y est démontré que l’unité peut tout aussi bien être convertie en mois ou en années. C’est ainsi que, dans la bibliothèque et pour le mensuel dont il est question, une étagère mesure 22 ans. Et pour le collectionneur qui observe ce « feuilletage », les années peuvent au même titre être transposées en secondes, lorsqu’il s’agit de parcourir la série du bout des doigts, en frôlant le dos de chaque numéro : « 3 ans, 21 centimètres en 12 secondes (1 an de revue mesurant 7 centimètres), 7 ans 49 centimètres 16 secondes, un an 7 centimètres 4 secondes, voilà ! Les revues s’arrêtent là, il a parcouru 11 ans 77 centimètres en 32 secondes ». Mais pour pouvoir défiler ainsi le long des étagères et...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Boivent, « Accélérations, rétrospections, anticipations : le temps en jeu dans les revues d’artistes », Marges, 19 | 2014, 128-146.

Référence électronique

Marie Boivent, « Accélérations, rétrospections, anticipations : le temps en jeu dans les revues d’artistes », Marges [En ligne], 19 | 2014, mis en ligne le 01 octobre 2016, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://marges.revues.org/998 ; DOI : 10.4000/marges.998

Haut de page

Auteur

Marie Boivent

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • Revues.org