Navigation – Plan du site
Thématique

Expériences et expérimentations dans les pratiques du Collectif d’art sociologique

Experiences and Experimentations In the Art Practice of the Collectif d’art sociologique
Elena Lespes Munoz
p. 57-68

Résumés

En octobre 1974, le Collectif d’Art Sociologique, constitué des artistes Hervé Fischer, Fred Forest et Jean-Paul Thénot, publie son premier manifeste. Cette parution marque la création d’une structure de travail dédiée à l’étude de l’art et de ses mécanismes, ainsi qu’à l’analyse critique de la société. Nourries des sciences sociales, les pratiques du collectif se caractérisent par l’enquête, l’animation et la pédagogie et cultivent un art de la provocation et de la subversion. À travers l’analyse de certaines des actions menées par les membres du Collectif, il s’agira de présenter les méthodologies mises en œuvre pour convier le public à une expérience réflexive sur la société.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Pratique interrogative dans l’art sociologique
Distance et réflexivité  : stratégie du regard
Pédagogie de l’expérience

Aperçu du début du texte

Témoin attentif de son temps, le critique d’art François Pluchart a accompagné le renouvellement des pratiques artistiques dans les années 1960 et 1970, s’intéressant plus particulièrement à l’art corporel et à la dimension sociologique de certaines d’entre elles. Avec arTitudes, revue qu’il fonde en 1971, il suit de près le travail d’artistes tels que Gina Pane, Michel Journiac, Hervé Fischer ou Vito Acconci. À travers cette variété de pratiques, il défend «  un langage autonome qui serait à la fois une pratique artistique et un moyen de révéler la société à elle-même ». Il réunit ainsi les artistes Michel Journiac, Hervé Fischer, Gina Pane, Jean-Paul Thénot, Bertrand Lavier, Dorothée Selz et Thierry Agullo afin de fédérer un «  groupe socio-corporel », dont le moteur serait la production d’un art critique capable d’agir sur le monde. L’initiative stratégique du critique n’aboutit pas  : les divergences entre Gina Pane, qui défend un art corporel à «  la fonction jouissante » et He...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elena Lespes Munoz, « Expériences et expérimentations dans les pratiques du Collectif d’art sociologique », Marges, 24 | 2017, 57-68.

Référence électronique

Elena Lespes Munoz, « Expériences et expérimentations dans les pratiques du Collectif d’art sociologique », Marges [En ligne], 24 | 2017, mis en ligne le 20 avril 2019, consulté le 18 août 2017. URL : http://marges.revues.org/1262 ; DOI : 10.4000/marges.1262

Haut de page

Auteur

Elena Lespes Munoz

Elena Lespes Munoz est doctorante en Arts et Sciences de l’art aux universités de Paris-Sorbonne (Paris 1) et de São Paulo (GEACC - MAC USP).

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • Revues.org