Navigation – Plan du site
Thématique

Anthropophagisme et historiographie

Antropophagism and historiography
Vinicius Spricigo
Traduction de Eloisa Del Giudice
p. 10-22

Résumés

L’article aborde la réception internationale de la XXIVe Biennale de São Paulo et se propose d’analyser l’amplification de la notion d’Anthropophagisme ainsi que ses effets et limites sur la réception de l’art latino-américain, et brésilien en particulier. Pour ce faire, il analyse comment l’exposition s’insère dans une généalogie des expositions d’art contemporain, notamment des biennales qui se sont multipliées dans les années 1990. Il présente des tentatives de reformulation du modèle des représentations nationales et de réorganisation de la Biennale de São Paulo, qui précèdent ce que l’on appelle le «  tournant global » de l’art contemporain.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

anthropophagisme
Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Par-delà l’Anthropophagisme
La Biennale de São Paulo dans la généalogie des expositions globales
La représentation de l’art brésilien dans le contexte de l’Art global

Aperçu du début du texte

«  La distance entre les [...] anthropophagismes est historique. ».

À partir du milieu des années 1990, des changements fondamentaux se produisent dans le champ de l’art, parmi lesquels nous pouvons isoler la reconfiguration des expositions internationales et la globalisation de l’histoire de l’art. La présence croissante au sein des expositions internationales d’artistes issus de régions autres que les anciens centres de l’hégémonie artistique a mené naturellement à une révision de récits historiques de l’art moderne et contemporain notamment ceux qui négligeaient la contribution latino-américaine à la modernité artistique et à ses développements contemporains. Cela a également amené à remettre en question les tentatives de remise en question des critères d’exclusion propres aux canons de l’histoire de l’art. Dans ce contexte, la XXIVe Biennale de São Paulo a joué un rôle important en s’appropriant le concept moderniste d’anthropophagisme culturel, en reformulant son statut épistém...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vinicius Spricigo, « Anthropophagisme et historiographie », Marges, 23 | 2016, 10-22.

Référence électronique

Vinicius Spricigo, « Anthropophagisme et historiographie », Marges [En ligne], 23 | 2016, mis en ligne le 20 octobre 2018, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://marges.revues.org/1189 ; DOI : 10.4000/marges.1189

Haut de page

Auteur

Vinicius Spricigo

Vinicius Spricigo est Maître de conférences en Histoire de l’art à l’Universidade Federal de São Paulo.

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • Revues.org