Navigation – Plan du site
Thématique

De l’usage de Wittgenstein dans la théorie de l’art et la pratique de l’exposition (Broodthaers et Kosuth)

The Use of Wittgenstein in the Theory of Art and Curatorial Practice (Broodthaers and Kosuth)
Denis Laoureux
p. 23-35

Résumés

Cette contribution s’intéresse à la (re)lecture du Tractatus logico-philosophicus dans les années 1970 et 1980. Elle se centre sur deux artistes s’étant référés à l’essai de Ludwig Wittgenstein dans leur réflexion sur le langage et dans leur pratique curatoriale  : Marcel Broodthaers et Joseph Kosuth. Le travail mené par ces artistes autour de Wittgenstein permet d’observer ce qui ressort de la théorie de l’art quand celle-ci se soumet à l’épreuve de l’exposition.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

«  Marcel Broodthaers. MTL. 18/5/72-17/6/72 »
Tractatus logico-catalogicus
Tractatus logico-tautologicus  ?
L’exposition «  Wittgenstein » de Kosuth
Broodthaers dans l’exposition «  Wittgenstein » de Kosuth
Conclusion

Aperçu du début du texte

Cet article n’a pas la prétention de prendre place dans le volume exégétique consacré à la pensée du philosophe autrichien Ludwig Wittgenstein. Le décryptage d’un essai aussi dense et complexe que le Tractatus logico-philosophicus suppose en effet la maîtrise d’un appareil conceptuel propre au champ philosophique. Celui-ci n’est pas le cadre disciplinaire dans lequel se situent les pages qui suivent et qui relèvent de l’histoire de l’art. Nous voudrions plutôt nous intéresser à l’appropriation du Tractatus logico-philosophicus dans le contexte artistique des années 1970 et 1980. Il sera plus précisément question de deux artistes ayant explicitement fait référence à l’essai de Wittgenstein dans leur réflexion sur la nature de l’art et dans leur pratique curatoriale  : Marcel Broodthaers et Joseph Kosuth. Deux faits permettent d’étayer cette hypothèse.

D’une part, en 1972, à l’occasion d’une exposition à la galerie bruxelloise MTL, Broodthaers produit une pièce dont le titre est une pa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis Laoureux, « De l’usage de Wittgenstein dans la théorie de l’art et la pratique de l’exposition (Broodthaers et Kosuth) », Marges, 22 | 2016, 23-35.

Référence électronique

Denis Laoureux, « De l’usage de Wittgenstein dans la théorie de l’art et la pratique de l’exposition (Broodthaers et Kosuth) », Marges [En ligne], 22 | 2016, mis en ligne le 22 avril 2018, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://marges.revues.org/1076 ; DOI : 10.4000/marges.1076

Haut de page

Auteur

Denis Laoureux

Denis Laoureux est docteur en Histoire de l’art et archéologie de l’Université libre de Bruxelles où il enseigne depuis 2005.

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • Revues.org