Navigation – Plan du site

Éditorial

Jérôme Glicenstein
p. 5-7

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Selon un schéma hérité de la Renaissance – en un lointain souvenir de Léonard de Vinci ou de Leon Battista Alberti – les artistes se font à l’occasion théoriciens de leur propre pratique. Leurs écrits revêtent alors des formes très variées : essais, critiques, mémoires, notes, carnets, romans… suivant un modèle qui a été repris et accentué à l’époque des avant-gardes historiques. Dans certains cas, l’artiste en vient même à élaborer des programmes théoriques qui ne se limitent pas au champ de l’art (de Seurat au Futurisme, en passant par le Bauhaus ou le constructivisme). Plus près de nous, au milieu des années 1960, le modèle de l’artiste comme théoricien est repensé : l’art conceptuel, en établissant une équivalence entre art et discours sur l’art, donne alors pour objectif à la création de se définir par elle-même et des artistes comme Daniel Buren déclarent que la théorie est indissociable de leur pratique. Ces artistes entendent alors revendiquer une position de résistance face...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Glicenstein, « Éditorial », Marges, 22 | 2016, 5-7.

Référence électronique

Jérôme Glicenstein, « Éditorial », Marges [En ligne], 22 | 2016, mis en ligne le 22 avril 2016, consulté le 29 mai 2017. URL : http://marges.revues.org/1062

Haut de page

Auteur

Jérôme Glicenstein

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • Revues.org