Navigation – Plan du site
Thématique

Manifestes à la carte : Serpentine Gallery Manifesto Marathon

Manifestos à la carte: Serpentine Gallery Manifesto Marathon
Viviana Birolli
p. 61-71

Résumés

Organisé en 2008 par Hans Ulrich Obrist et Julia Peyton-Jones, le Serpentine Gallery Manifesto Marathon voit soixante-dix personnalités du monde de la culture se confronter avec l’idée d’un manifeste pour le 21e siècle. L’article s’interroge à la fois sur le statut de cette manifestation et sur les cinquante-deux manifestes lancés dans l’espace de dix-huit heures, proposant quelques axes critiques pour aborder les évolutions récentes du manifeste artistique – entre performance et réflexion, action et rétroaction.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Quelques considérations autour du cadre
Alter-manifestes
Rétro-manifestes
En conclusion

Aperçu du début du texte

Imprimé sur la couverture du catalogue du « Serpentine Gallery Manifesto Marathon », ce manifeste-pamphlet sans signataire donne d’emblée le ton de la manifestation qui se déroule les 18 et 19 octobre 2008 aux Kensington Gardens de Londres : un marathon performatif né pour répondre au dilemme concernant le nouveau visage du manifeste pour le 21e siècle. Soixante-dix personnalités du monde de la culture – architectes, artistes, cinéastes, etc. – se confrontent sur une scène commune avec l’héritage du manifeste après sa mort, tant proclamée à partir des années 1980 en parallèle de la déclaration de décès des avant-gardes.

Au fil de cinquante-deux manifestes lancés en l’espace de dix-huit heures, il est question de récupération « vintage », d’adhésion à l’esprit manifestaire ou de prise de distance parodique vis-à-vis d’un format « redondant » (Stephen Willats), voire « décédé » (Tom McCarthy). Comment aborder ces nouveaux manifestes qui, de par leur caractère multiple, peuvent être lu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Viviana Birolli, « Manifestes à la carte : Serpentine Gallery Manifesto Marathon », Marges, 21 | 2015, 61-71.

Référence électronique

Viviana Birolli, « Manifestes à la carte : Serpentine Gallery Manifesto Marathon », Marges [En ligne], 21 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 19 août 2017. URL : http://marges.revues.org/1030 ; DOI : 10.4000/marges.1030

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • Revues.org